Votre maladie et les traitements sont fréquemment source de fatigue. Celle-ci est persistante (épuisement physique et émotionnel), une sensation subjective qui interfère avec le bon déroulement de la vie quotidienne.

Cette fatigue est :

  • différente de la fatigue que de nombreuses personnes ressentent lorsqu’elles se surmènent ou ne dorment pas suffisamment
  • plus profonde
  • persiste avec le temps
  • ne s’améliore pas avec le repos

Il n’est pas rare que la fatigue persiste après l’arrêt des traitements: son intensité diminue mais très progressivement.

Que faut-il faire ?

Décrivez votre fatigue à votre équipe soignante afin que des solutions adaptées puissent vous être proposées.

Conseils pratiques

Fatigue_sport.pngFatigue_dormir.pngFatigue_aideménage.png

Il existe des moyens simples à mettre en place dans votre vie quotidienne pour minimiser cette fatigue et améliorer votre confort de vie :

  • Ne restez pas inactif, pratiquez une activité physique selon vos capacités
  • Adaptez votre activité à votre niveau de fatigue
  • Remettez à plus tard les activités fatiguantes
  • Prévoyez des moments de repos dans la journée, faites de courtes siestes (20-30min)
  • Faites-vous aider par votre entourage ou des professionnels d’aide à domicile (ménage, courses, cuisine...)
  • Laissez de côté ce qui est accessoire, privilégiez les activités qui vous font plaisir
  • Donnez un ordre de priorité à vos différentes tâches et planiñez-les de manière journalière
X